• Compagnie : Compagnie Boomerang

  • Dates de représentation : Du 29 janvier au 2 février 2008
  • Genre :
  • Salle :
  • Lieux de représentation : Les Célestins, Théâtre de Lyon

Résumé

Il y a dans le théâtre argentin une tradition de folie ordinaire, rutilante et baroque avec laquelle l'univers de Michel Didym est intrinsèquement familier.
Tout ce qu'on peut dire de cette comédie étrange et subtile, c'est qu'il s'agit d'une femme seule dans un lieu isolé et de cochons, morts ou vivants.
La femme est dans un état fort avancé d'agitation mentale.
Qu'y a-t-il de réel ou d'imaginaire dans ce qui est évoqué ? Pourtant le texte n'est ni abstrait ni abscons. La parole tisse un réseau incantatoire proche d'une musique verbale au rythme d'aujourd'hui, convoque une foule de situations dramatiques, un système élaboré d'objets et d'images. Télévision, recettes de cuisine, rôdeurs nocturnes, un fusil qui glisse des mains, des cochons surgelés, des sonneries intempestives, un mixer, une mère morte composent pêle-mêle une sorte d'enfer quotidien cloîtré dans sa peur de l'inconnu. Une vision qui serait terrible si elle n'était sauvée par l'imaginaire et l'humour.
Et dès que l'on croit saisir le début d'un fil d'Ariane qui va rendre explicites les enjeux dramatiques, on s'aperçoit très vite que l'on suit une fausse piste.


Distribution

Assistant(s) à la mise en scène : Claire Ruppli

Comédien(s) : Catherine Matisse

Scénographe(s) : Laurent Peduzzi

Créateur(s) costumes : Cidalia da Costa

Créateur(s) lumière : Paul Beaureilles

Créateur(s) son : Benoît Faivre


Directeur de théâtre

Claudia Stavisky

Patrick Penot